JamaicaLogo.png

Hope Botanical Gardens

876-970-3505

about

Histoire:
Les Jardins botaniques royaux, communément appelés «Jardins de l'espoir», occupent 200 acres de terres dans les plaines de Ligunaea, dans la ville de St Andrew. Les jardins ont été établis en 1873 sur une section de terre de la succession du Major Richard Hope, l'un des colonisateurs anglais originaux qui sont arrivés avec la force d'invasion de Penn et Venables. Aujourd'hui, les jardins constituent le plus grand espace vert public de la région métropolitaine de Kingston et abritent la collection la plus populaire de collections botaniques endémiques et exotiques de la Jamaïque. Le bosquet de Cassia siamea par l'entrée principale, plantée en 1907, et les autres mini-jardins du parc, notamment le jardin des cactus, avec ses cépages rares, sont particulièrement intéressants; le bougainvillier marche avec ses explosions magnifiques de couleurs tropicales; les jardins annuels, avec de nombreuses espèces de fleurs exotiques; les jardins submergés et l'étang de nénuphars.

Saveur locale:
La plupart des plantes et des arbres , en particulier la mangue et diverses espèces d'épices trouvées ici et dans les jardins à Bath, à l'origine provenaient d'un navire français capturé sur le chemin de Maurice à Hispaniola en 1782. Il est encore très difficile de savoir où exactement les plantes sont allées, mais nous faisons Je sais que le receveur général, M. Hinton East, possédait et exploitait un jardin près des jardins de Hope. Comme toute la cargaison entrant dans le pays devait passer entre ses mains et être nettoyée par son bureau, il n'est pas surprenant que des années après le fait, toute la collection a été déposée dans le jardin de M. East qui a ensuite été transplanté au Hope Estate. >

Célèbre pour:
Il y a beaucoup d'espèces rares et belles de plantes tropicales et d'arbres aux Jardins botaniques royaux, y compris le Hibiscus elatus (bleu mahoe), l'arbre national de la Jamaïque. Le mahoe bleu est un petit arbre étalé avec des fleurs qui s'ouvrent en primevère le matin et deviennent orange et rouge foncé au fur et à mesure que le jour avance.

A ne pas manquer: 
L'amphithéâtre, où l'honorable "Miss Lou" Louise Bennett-Coverly, célèbre folkloriste jamaïcaine, poète et conteuse, avait l'habitude de tenir le samedi matin les enregistrements de sa célèbre émission télévisée, Ring Ding. Elle accueille de temps en temps des concerts de groupe par le Jamaica Military Band et des lectures de poésie.


map